mercredi 6 février 2013

Introduction à l'auto-publication

2 commentaires
Voici le premier article d'une série sur l'auto-publication. Dans celui-ci nous allons simplement aborder les différentes étapes et les conseils généraux de la réalisation d'un livre. Dans notre cas ce sera les règles d'un jeu de rôle mais les principes sont les mêmes pour un roman ou un livre technique.

Pour les prochains articles, nous prendrons comme exemple les étapes de la publication d'un jeu de rôle amateur (sujet en cours de discussion sur le forum du Scriptorium).

Les étapes de l'auto-publication : La rédaction

La création du contenu

La première étape dans la publication d'un livre est bien entendu sa rédaction. Le contenu de votre livre sera l'élément essentiel qui fera que le lecteur s'arrêtera à la première page ou ira jusqu'à la fin. La mise en page et la couverture sont des éléments d'accroches afin de donner au lecteur l'envie d'acheter ou de prendre le livre pour le lire mais, même avec une mise en page exceptionnelle, un livre au contenu insipide n'aura pas beaucoup d'avenir.

La qualité de la rédaction est donc importante. Au delà de l'idée géniale qui vous pousse à écrire un livre, il faut savoir la transposer par écrit en bon français et de façon claire. Il ne faut pas hésiter durant cette étape à faire relire régulièrement vos écrits pour en corriger les erreurs (fautes de grammaire ou d'orthographe, phrases mal construites, imprécisions dans le contenu, etc ...). Se relire soit même est une bonne chose mais la vision d'une ou plusieurs personnes tiers permet de corriger plus d'erreur.

Dans le cadre d'un jeu de rôle, on peut facilement trouver des volontaires sur les forums pour vous aider.

Les outils

Du côté de la rédaction en elle même, il vous faut un traitement de texte. Il n'a pas besoin d'être performant mais il doit pouvoir gérer les styles de paragraphes. Dans cette étape, il ne faut pas faire de mise en page mais l'utilisation des styles de paragraphes permet de faciliter le travail de mise en page par la suite. Donc il faut oublier Microsoft Write, l'éditeur de texte de Windows qui est une sorte de Word très allégé.

Pour cette étape de rédaction, vous pouvez utiliser :
  • Microsoft Office Word : Le programme phare de Microsoft est payant et parfois livré avec l'ordinateur. 
  • Writer de Libre Office (ou d'Open Office) : Le pendant libre à la suite de Microsoft Office. C'est un produit performant et qui à l'avantage, en plus d'être gratuit, de gérer des format de fichier ouvert (odt) pouvant être plus facilement utilisé que le format docx. Il permet aussi d'exporter au format PDF nativement.
  • Document de Google Drive : Contrairement aux deux logiciels précédents, le traitement de Google est un traitement de texte en ligne. Il permet le travail collaboratif de plusieurs rédacteurs en même temps sur le même document. Il permet d'exporter le document sous plusieurs formats : odt, docx, html et pdf. Par contre, côté mise en page c'est du succinct car il est limité au niveau des styles et ne permet pas de faire des mises en pages compliquées. À n'utiliser que si vous faite la mise en page avec un logiciel spécialisé dans la Publication Assisté par Ordinateur (PAO).
D'une manière générale, n'utilisez pas de logiciel piraté. Vous ne seriez pas heureux que l'on vous vole votre travail alors soit achetez les logiciels nécessaires à la réalisation de votre projet, soit regardez du côté des logiciels libres qui vous permettrons de faire quasiment la même chose et ce gratuitement. Dans la suite des articles, vous verrez que j'utilise beaucoup les logiciels libres pour mes propres réalisations.

Conseils pour la rédaction

Les conseils que l'on peut donner sont :
  • Ne pas faire de mise en forme des caractères mais utilisez les styles de paragraphe à la place. Par exemple, pour faire un titre de chapitre dans votre document, utilisez le style "Titre 1" plutôt que de mettre le texte en gras et d'augmenter sa taille. Si le résultat visuel du style "Titre 1" ne vous plaît pas, ce n'est pas grave, vous pourrez, dans l'étape de mise en page, modifier le style et donc modifier la présentation de tous les titres de chapitre de votre livre d'un coup.
  • Découper le texte en autant de fichier que de chapitre si vous prévoyez d'utiliser un logiciel de PAO. C'est moins vrai si on utilise un traitement de texte pour la mise en page.
  • Ne pas mettre d'élément de mise en page (numéro de page, saut de page, fontes, etc ...). C'est le travail de la mise en page qui est une étape ultérieure.
  • Ne pas mettre d'image. Si vous voulez qu'il y ait une image à un endroit donné de votre texte, indiquez le nom de l'image à mettre. Comme vous voulez imprimer votre livre, il faut des images en haute définition et il est préférable de les stocker sous la forme de fichier pour l'étape de mise en page. Dans le cas de livre technique avec des copies d'écran c'est le même principe, ne pas inclure d'image dans votre texte mais une référence vers le fichier image.
  • Mettre ou ne pas mettre de tableau dans votre texte. Comme les images, les tableaux gênent le travail de mise en page. Maintenant comment gérer les tableaux :
    • Si vous ne voulez pas vous embêter et que vous allez utiliser un simple traitement de texte pour faire la mise en page alors mettez les tableaux avec votre texte. Il faudra porter une attention toute particulière à la mise en page des tableaux.
    • Si vous voulez utiliser les mêmes tableaux à plusieurs endroits du livre, pour avoir un rappel de toutes les tables à la fin du livre par exemple. Il est préférable de gérer les tableaux dans des fichiers externes (document texte ou tableur) et de les incorporer au moment de la mise en page.
    • De même si votre mise en page sera réalisée avec un logiciel de PAO alors il est préférable de mettre une référence au tableau que vous voulez voir plus tard à cette place dans votre texte et de gérer le tableau dans un fichier à part (document texte ou tableur) que de le mettre directement dans le texte. Par exemple, Scribus (le concurrent libre d'InDesign) gère très mal les tableaux dans sa version actuelle et il faut importer le tableau comme une image.

Et après ?

Une fois le texte rédigé, corrigé et validé, il reste pas mal de choses à faire. Chacune des étapes vous permettrons d'arriver au but de l'auto-publication.Vous pouvez aussi trouver un éditeur qui vous permettra de vous affranchir du travail de l'auto-publication mais là c'est une autre histoire et je serai bien incapable de vous conseiller dans ce sens.

Que reste-t-il donc à faire avant de publier votre livre :
  • Protéger votre travail et vos droits. C'est une étape importante, comme je viens du monde libre (en informatique bien entendu) j'aurai tendance à conseiller des licences libres mais chacun est libre, ou presque, de choisir sous quelle forme il veut partager son oeuvre avec les autres. Presque car parfois on n'a pas le choix surtout si on reprend une partie d'une oeuvre réalisée par une autre personne ou appartenant à une société.
  • Choisir le ou les formats sous lesquels votre oeuvre sera publiée : Publication papier mais aussi format informatique. L'arrivée des tablettes et des liseuses change aussi le mode de distribution des livres. J'ai personnellement une tablette 7 pouces et je trouve ce support de lecture intéressant. 
  • Choisir comment diffuser votre oeuvre. Pour l'impression, vous pouvez bien entendu trouver vous même un imprimeur mais il existe maintenant, avec internet, la possibilité de diffuser votre oeuvre à l'impression à la demande. Plus besoin d'imprimer une certaine quantité de livre avant de les vendre, c'est l'acheteur qui lors de sa commande déclenche l'impression du livre chez un imprimeur spécialisé. C'est cette méthode que j'utilise actuellement pour mes productions.
  • Réaliser la mise en page de votre oeuvre. C'est une étape importante qui permet de mettre en valeur votre texte et participe à l'envie du lecteur d'aller au bout de sa lecture. Selon le support de diffusion de l'oeuvre et la complexité de la présentation, on peut utiliser un logiciel de PAO ou un simple traitement de texte. C'est aussi dans cette étape qu'il vous faudra trouver les illustrations qui seront ajoutées dans votre oeuvre.
  • Réaliser la couverture de votre oeuvre. Une bonne couverture permet de se démarquer des autres livres et susciter la curiosité du lecteur. C'est une étape à ne pas négliger.
  • Trouvez le bon rapport qualité prix. Par exemple, éditer un jeu amateur à 50 euro avec une couverture rigide et des pages en couleur ne me semble pas raisonnable. Il ne faut pas oublier qu'en publication à la demande, les frais de port ne sont pas négligeables. Il ne faut pas que ce soit un frein à sa diffusion.
Une fois le livre publié, ce n'est pas terminé car il vous faudra :
  • Communiquer autour de votre livre. À quoi bon éditer un livre si personne n'est au courant qu'il existe. La communication est un élément primordial de l'auto-publication. Ici personne ne le fera pour vous donc faites en la promotion dans les forums ou lors de play-tests.
  • Faire le suivi de votre oeuvre. Il est important de corriger les erreurs qui n'ont pas été vues lors de la sortie du livre. L'avantage de l'impression à la demande est qu'il n'est pas nécessaire d'écouler les stocks du livre avant de le corriger.  Les nouveaux acheteurs auront la dernière version du livre. Pour les possesseurs des versions plus anciennes, mettez à disposition un errata.
  • Faites vivre votre jeu. Un jeu qui n'évolue pas meure rapidement.  Donc n'hésitez pas à sortir régulièrement des extensions ou des scénarios afin de donner un intérêt à son jeu. Il existe beaucoup de jeux, notamment amateurs, alors faites ce qu'il faut pour sortir le votre du lot.

à suivre ...

2 commentaires:

  1. Merci pour cette série d'articles fort instructifs et bien renseignés !

    Pour la PAO, ma Moitié utilise DRAW d'Open Office... oui je sais, elle est un peu folle mais maintenant qu'elle s'est lancée dedans, difficile de revenir en arrière ! D'où l'importance de bien choisir ses logiciels avant de se lancer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est important en effet, draw est une possibilité mais ce n'est pas la solution la plus adaptée.

      Supprimer